Nos astuces

Il paraît que... la cosmétique bio coûte cher

On entend régulièrement que consommer de la cosmétique bio coûte cher et que même si on peut avoir envie de changer pour notre bien-être et celui de notre planète, nous n'en avons pas toujours les moyens.

 

Pourtant, la cosmétique bio n'est pas réellement comparable à la cosmétique conventionnelle.

 

 

Premièrement, lorsque l’on décrypte la composition d’un cosmétique conventionnel, on se rend compte que beaucoup d’ingrédients utilisés n’ont pas une grande valeur ajoutée. Beaucoup de produits sont des mélanges constitués d’eau et d’ingrédients cache-misère qui créent une texture agréable et donnent l’illusion d’efficacité. En la matière, les silicones sont un parfait exemple.

Ensuite, les cosmétiques bio contiennent souvent une quantité plus importante de molécules actives de plantes, qui coûtent plus cher que les molécules synthétiques. Pour être considéré comme bio un cosmétique doit être agrée par un label. Il en existe plusieurs dont le label Cosmos Organic (aussi connu sous le nom de Cosmébio) qui implique que 95 à 100% des ingrédients contenus dans le produit soient d’origine naturelle et qu’au moins 20% soient issus de l’agriculture biologique. Des ingrédients d'une telle qualité contre de l'eau et du silicone dans les cosmétiques conventionnels, ça a un coût.

 

Au ratio "ingrédients vraiment actifs" du produit c'est bien la cosmétique bio qui l'emporte car même si un cosmétique conventionnel est moins cher qu’un cosmétique bio, comme sa concentration en actifs est beaucoup plus faible il faudra en utiliser une quantité beaucoup plus importante pour obtenir les mêmes résultats.

 

Les cosmétiques conventionnels ne sont donc pas toujours plus économiques sur le long terme.